Clarté nucale élévée

Un sujet un peu tabou, ( en tout cas pour moi et mon entourage ) mais je voulais quand même partager mon expérience sur la découverte d'une clarté nucale élevée et les examens qui en découlent. 

 

Lors que l'écho des 12 SA , on a découvert que Little Demoiselle avait une clarté à 3.6 mm.

Retour en arrière :

Avec Papa, on arrive à la clinique pour voir pour la première fois notre second bébé. Tout est décidé, on veut garder la surprise et découvrir seulement à la naissance si c'est une fille ou un garçon qui viendrait agrandir la famille. ( tu remarqueras qu'on n'a pas tenu jsuqu'a la naissance !)

Comme d'habitude, le médecin est en retard ... On regarde notre montre car Papa doit retourner travailler 2 heures plus tard.

On rentre enfin dans la salle, on s'installe, on connait bien les lieux, on y était déjà pour Petit Monsieur l'année dernière.

Le médecin n'a pas pour habitude d'être très bavard, mais là, il ne parle pas du tout, et essaie par tous les moyens de faire bouger le bébé pour avoir un autre angle de vue. Bien sur, Little Demoiselle ne veut pas bouger d'un poil !^^

Etrangement, cette fois ci, le medecin écourte l'echographie à la mesure de la clarté nucale, on n'écoute à peine son petit coeur et le verdict tombe :

"Il y a un problème, la clarté nucale est trop élévée, il va falloir faire une prélevement de villosité choriale pour s'assurer que tout va bien."

La, le ciel nous tombe sur la tête, on s'attendait à avoir un bébé en pleine forme et on se dit toujours que les problèmes touchent que les autres ... Et bien non.

Il n'y a pas de mots pour décrire notre état à ce moment. On reste silencieux, on se regarde, on ne pense pas même pas à poser des questions pour connaitre la suite des évenements.

On vient juste de prendre une claque dans la figure ... même les larmes ne montent pas aux yeux.

Et puis le médecin, reprend les choses en main, il nous trouve un rendez vous dans un hopital pour faire le prélevement de villosités choriales au plus vite, le rendez vous est fixé le lendemain matin.

Il nous dit aussi de ne pas faire d'IVG ( le délai légal n'est pas encore passé), qu'il y a une chance sur 2 que bébé aille bien. ( Nous n'y avons même pas pensé une seule seconde )

Il nous explique rapidement la suite des évenements, en restant vague : Suivant les résulats, il faudra refaire une écho de contrôle pour vérifier la croissance du bébé, faire une écho cardiaque et après tout cela on sera réellement fixé sur l'état de santé de notre enfant.

On sort de la salle, et on attend le compte rendu.

Là, les larmes commencent à monter, voir tous ces couples avec le sourire, ou alors a un stade plus avancé de la grossesse, nous rappelle que la vie est injuste, et que cela n'arrive pas qu'aux autres ...

Retour à la maison, Papa part très vite au travail et je me retrouve seule face aux questions qui affluent

Que va t il se passé ?

Bébé à t il une chance de s'en sortir ?

Quoi faire si on detecte un souci ?

Et puis il faut aussi l'annoncer aux proches, car forcément, tout le monde était au courant de l'échographie.

Il ya ceux qui restent discret, ne sachant pas trop quoi dire, mais nous savons qu'ils sont là si nous en avons besoin.

Il y a ceux qui sont un peu plus maladroit en nous disant qu'il vaux mieux le detecté tout de suite ( et sous entendu arrêté la grossesse s'il y a un problème ..)

 

Finalement, j'ai fait le choix de rester positive ( et Papa aussi) jusqu'aux résultats du prélevement, de se dire que bébé va bien, tout en gardant dans un coin de la tête que tout peut s'arrêter aussi suivant les résultats.

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog